mercredi 12 juillet 2017

Mot de la présidente

Les arts martiaux traditionnels japonais demandent un engagement. On pourrait penser qu'il s'agit d'engagement physique de prime abord mais il en est rien. C'est un état d'esprit. Certains parleront de philosophie, d'autres d'intériorisation du geste pour qu'il soit réflexe. On peut également parler d'engagement associatif, et d'engagement dans la vie. 
Un état d'esprit, une posture, une voie. Senseï René Pachurka nous indique la voie possible faite d'abnégations et d'exigences. Il porte avec lui les préceptes de Maître Roland Maroteaux qui lui-même insuffle à l'école son expérience riche et multiple, ses connaissances, son engagement. 
En tant que présidente nouvellement élue de l'Aïki Club de Metz, je suis un humble maillon dans cette chaine de maîtres illustres, de guerriers nobles et respectés, de femmes et d'hommes qui survivent avec élégance et force. Je saurais faire écho de cette responsabilité mais surtout de cet honneur qui m'est confié. Cette confiance me porte à créer, à consolider le lien, à valoriser nos traditions, nos pratiques, pour nous constituer en école, en famille.

M.-Isabel Freiria
Présidente de l'Aiki Club de Metz



Google+